ART ? 028

ART-028

Antoni Muntadas

Neuf

10,00 € TTC

Fiche technique

Année1998
Format35x50 cm
PapierSirène 150g

En savoir plus

Antoni Muntadas, artiste espagnol, vivant essentiellement à New York. Nous avons fait un premier travail ensemble en 1994 : il exposait à la galerie de l’ancienne poste, à Calais et nous avons fait une estampe d’après une image de presse sur l’inauguration du tunnel sous la Manche par François Mitterrand et la reine d’Angleterre. Il allait de soi de ma part de l’inviter à participer aux affiches et il m’a dit oui sans avoir d’idée exacte. Celle-là est venue quand il a été invité à Arles pour participer aux Rencontres de la photographie. Il est tombé sur un graffiti disant Tout est politique, écrit à la craie sur un mur et l’a photographié, puis me l’a envoyé comme simple projet, significatif de son travail.

Nous avons travaillé à nouveau ensemble en 2003. Cette année-là, il était artiste en résidence au Fresnoy, à Tourcoing et m’a téléphoné dès son arrivée pour me dire que dans le courant de cette année on trouverait bien le temps de faire une édition. Il avait déjà l’idée : TOUT VA BIEN, une phrase qu’il éditait en estampe dans tous les pays qu’il traversait : cette phrase est déclinée dans toutes les langues par les politiques de tous les pays. Le projet a évolué en triptyque bleu/blanc/rouge, pour coller au drapeau français et raconter une histoire en trois images : bleue est la ville, la cité où vivent les gens. Blanc le parlement où les politiques font les lois de la République pour notre bien. Rouge enfin pour indiquer la révolte du peuple.

Un jour, nous sommes allés en famille à Arles. Nous sommes tombés par hasard sur le pan de mur avec la phrase de l’affiche.

Plus tard, Muntadas est revenu à Lille pour signer ces sérigraphies et il m’a fait rencontrer un jeune étudiant du Fresnoy, Kingsley NG avec qui j’ai eu l’occasion de faire une belle expérience d’édition. Juste débarqué au Fresnoy, ce vietnamo/canadien a voulu faire un travail avec la baguette, un des premiers objets qu’il a découverts en arrivant en France.

Il a travaillé en collaboration avec des enfants d’écoles de Tourcoing afin de réaliser une édition de papiers d’emballage des baguettes. La diffusion s’est faite ensuite gratuitement auprès des boulangers du quartier du Fresnoy.

Alain Buyse